Témoignages

Nos ambassadeurs

Au fil de son histoire la Manufacture a designé et fabriqué des accordéons pour les plus grands noms. BourvilAndré Verchuren ou Jean Ségurel en sont de brillants exemples.

Mais l’accordéon Maugein est aussi un acteur qu’on retrouve dans le film de Christophe Barratier (Les Choristes, Océans…), Faubourg 36, avec notamment Gérard Jugnot, Clovis Cornillac, Kad Merad, Bernard-Pierre Donnadieu…

De nombreux artistes français et étrangers ont choisi MAUGEIN pour créer, fabriquer et entretenir leurs pianos à bretelles.

Connus et reconnus dans le monde de l’accordéon et de la musique en général, ces femmes et ces hommes dont le cœur bat au rythme des touches et des boutons, soutiennent la Manufacture depuis des années…

Depuis plus de 100 ans, ils témoignent fièrement de la qualité de nos instruments, participent aux événements MAUGEIN. Ils sont nos ambassadeurs de choix auprès de leurs spectateurs d’abord, mais aussi du grand public et des médias !

Vous êtes musicien, accordéoniste, compositeur ou interprète ? Rejoignez les Ambassadeurs Maugein et bénéficiez d’un accompagnement personnalisé !

 

Fixi

Artiste, compositeur

Musique reggae et contemporaine, joue avec son prototype MAUGEIN depuis 3 ans.

(…) Je suis tombé amoureux de son son et sa puissance.

Mon histoire avec MAUGEIN a commencé avec mon ami grand accordéoniste Daniel Colin, je l’avais invité il y a une vingtaine d’années à jouer sur mon premier album de Java, il est arrivé avec son MAUGEIN et je suis tombé amoureux de son son et sa puissance.

C’est plus tard que l ‘ancienne directrice Marie Christine Dubart est venue me proposer de travailler ensemble comme par enchantement après un concert… pour moi, MAUGEIN, c’est comme une famille qui traverse le temps, avec des savoir-faire et des métiers uniques, et un amour des musiciens et de la musique.

J’ai appris l’accordéon à l’âge de 7 ans jouant sur d’autres marques. J’ai rencontré Richard Brandao avec lequel le courant est passé.

Je venais de faire mon premier OLYMPIA (en mai 2010) et mon nom et ma notoriété semblaient intéresser la manufacture. J’ai acheté l’un des premiers MARIONITO qui venaient de sortir.

Richard a crée spécialement pour moi l’exclusivité : bleu, blanc, rouge.

Par la suite, j’ai acheté un accordéon Maugein aux couleurs de la façade de l’Olympia : avec les lettres de feu (jaune, rouge, orange). Cet instrument est également unique. Le son aussi, car j’en ai voulu un particulier. Depuis, le modèle SYLVIE PULLES a été créé par la maison Maugein. Depuis, je joue sur Maugein et j’essaye d’être une bonne ambassadrice pour la marque. Bravo à Maugein et longue et belle vie à la manufacture.

Sylvie Pullès

Artiste

Il m’a promis qu’il y en aurait qu’un seul au monde de cette couleur et que c’est moi qui porterait ces couleurs ! J’en suis très honorée.

Laure Desbre

Artiste, compositeur

Si j’ai choisi mon accordéon Maugein en 1999, c’est pour sa sonorité, sa couleur, sa fiabilité et le savoir-faire français.

Ce qui me raccroche le plus à cette belle maison, c’est l’Humain avec un grand H et la bienveillance. C’est une équipe vraie et sincère.

Ils cherchent sans arrêt à améliorer leurs instruments afin de nous satisfaire pleinement. Mon instrument à 20 ans et je peux dire qu’il n’a pas pris une ride.  Nous avons tout fait pour qu’il soit relooké suite à leurs interventions, je peux dire qu’il est mieux qu’avant….et c’est le mien il me ressemble un peu…

Ce sont des instruments avec du coffre qui permettent un réel travail en acoustique très appréciable lorsque nous n’avons pas ou peu de moyen de sonorisation.

Lorsque j’ai parlé de mon nouveau projet jeune public “Paroles De Farfelus” tout de suite, ils ont eu une très belle idée. Ils m’ont proposé de faire la réplique en reproduisant exactement le même look que mon instrument précédent sur un Marionito ce qui donne, c’est certain, une véritable cohérence sur scène.

Bref c’est une maison merveilleuse et je suis fière de pouvoir montrer grâce à vous auprès du jeune public que l’accordéon est un instrument indémodable et vecteur de belles émotions.

Je n’ai qu’une chose à vous dire, MERCI ! 

MAUGEIN-ambassadeur-SEBASTIEN-FARGE(c)Jean-Baptiste-Millot

J’ai une réelle admiration pour le travail, l’investissement et les valeurs défendues par cette belle entreprise.

 

Étant Briviste je suis particulièrement attaché à mon territoire et à ma région, la manufacture Maugein est implantée en Corrèze depuis plus de 100 ans, c’était donc une évidence pour moi qui débutais l’accordéon (et ma famille) de me rapprocher de cette entreprise.
Donc tout naturellement mon premier accordéon était un Maugein !

Et puis des liens étroits sont nés… et une réelle amitié sincère grandit au fil du temps avec René Lachèze, ancien directeur de l’usine. Cette amitié sans faille avec la manufacture et son directeur continue donc aujourd’hui avec Richard Brandao.

J’ai deux accordéons, un pour le bal musette et un pour les concerts jazz. Pour le jazz j’aime les décors plutôt sobres, donc mon accordéon est noir et même noir mat : une nouveauté de la marque, avec qui j’aime essayer de nouveaux concepts ou design… Le modèle est un « résonance IV ». Pour le bal musette le décor est plus festif, je voulais des couleurs, en fait c’est un peintre qui travaille pour l’usine qui a bien voulu taguer mon instrument. Pour le modèle c’est un 3 voix musette « Amusette » avec un son brillant, vibrant particulièrement bien adapté à la danse. 

Sébastien Farge

Artiste, compositeur, formateur

Maugein c’est l’histoire de l’accordéon en Corrèze. C’est un savoir-faire bien ancré et essentiel sur le territoire. Mais c’est aussi l’histoire d’une famille avec ses valeurs, ses croyances que je partage aussi. Vous l’aurez compris je suis très attaché à cette marque qui a su tout donner pour fabriquer des instruments Made in France. Instruments dont je suis fier et qui sonnent !

Bernard RUAL

musicien de bal et orchestre

Les accordéons Maugein sont des instruments de très grande qualité, une valeur sûre. Ils ne sont jamais en panne. Une révision par an suffit.

J’étais bercé au son des accordéons Maugein que ce soit dans les fêtes de village et bals locaux ou en écoutant les disques de Jean Segurel ou Robert Monédieres. Ce son bien particulier me fascinait.

Je suis d’origine Bretonne issu d’une famille de musiciens (un papa professeur d’accordéon et des frères et sœurs musiciens également).
Je suis devenu Corrézien grâce à l’accordéon. En effet, fan de Jean Segurel, mon père correspondait avec lui pour avoir des partitions. Puis à chaque correspondance, Jean Segurel glissait un mot d’invitation à Chaumeil. Mes parents ont donc rendu visite à Jean Segurel en 1973. Tombés sous le charme du pays mais aussi marqués par l’hospitalité des Corréziens, Jean Segurel leur a trouvé un terrain à proximité de son plan d’eau et mes parents firent construire une petite maison de vacances.

C’est tout à fait naturellement que je me suis tourné vers les accordéons Maugein car c’était la marque la plus utilisée dans les Monédières.  Il était adapté aux musettes régionales et au répertoire du Massif Central. Le son Segurel et le son Monédières n’avaient pas de pareil. J’ai joué dans ma jeunesse donc avec un vieil instrument Maugein puis à mon arrivée définitive en Corrèze en 1996, j’ai acheté mon premier accordéon Maugein d’occasion à un célèbre accordéoniste de Chaumeil : François Martini. C’était une vraie fierté pour moi. Il avait le son Ségurel et donc bien adapté aux airs du Pays. Puis j’ai commencé mon activité d’orchestre en 1998. A ce moment là , je me suis rapproché de René Lachaise, patron et figure des accordéons Maugein à cette époque, car le son musette me plaisait également beaucoup. Alors j’ai acheté mon deuxième accordéon d’occasion chez Maugein. Enfin, dans les années 2000, j’ai acheté un autre accordéon Maugein (son musette) petit format. J’ai donc choisi un modèle 60 basses style rétro. Aujourd’hui, j’ai toujours mes deux accordéons favoris (son Ségurel et son musette) qui sont devenus mes fidèles compagnons de route.

La maison Maugein basée à Tulle en Corrèze est la seule fabrique d’accordéons en France. La pérennité de cette entreprise est un véritable exploit car la concurrence est dure et je félicite le nouveau directeur, Richard Brandao qui se bat tous les jours pour la sauvegarde de cette entreprise et tout le savoir faire unique en France.

 

Aussi j’observe une grande écoute du directeur et de son équipe pour la conception de l’instrument car les instrument sont 100% personnalisables. On choisit la forme, le son, le décor… C’est une grande force chez Maugein.

MAUGEIN-ambassadeur-SEBASTIEN-FARGE(c)Jean-Baptiste-Millot

Je suis très heureux de pouvoir avoir comme « compagnon de scène” cet instrument,

Je connais la maison Maugein depuis mes débuts de jeune accordéoniste lorsque j’avais 11 ans. Mon grand-père m’avait d’ailleurs offert un accordéon Maugein modèle Export pour mes premiers temps d’apprentissage. Il y a quelques temps de cela, j’ai proposé à l’équipe Maugein de réfléchir à un modèle d’instrument un peu spécifique avec des particularités propres pouvant me permettre d’aborder avec un même instrument un large panel de styles. Défi relevé…

J’ai, depuis fin 2019, un instrument baptisé « Free Jazz », instrument compact (caisse d’accordéon piano) à convertisseur. Je suis très heureux de pouvoir avoir comme « compagnon de scène” cet instrument, et participer ainsi au soutien d’un savoir-faire d’une des dernières manufactures d’accordéons au niveau mondial à qui je souhaite une belle continuation.

Grégory Daltin

accordéoniste Maugein

Mon modèle est le « FREE JAZZ » conçu en 2019

Fixi

Artiste, compositeur

Musique reggae et contemporaine, joue avec son prototype MAUGEIN depuis 3 ans.

(…) Je suis tombé amoureux de son son et sa puissance.

Mon histoire avec MAUGEIN a commencé avec mon ami grand accordéoniste Daniel Colin, je l’avais invité il y a une vingtaine d’années à jouer sur mon premier album de Java, il est arrivé avec son MAUGEIN et je suis tombé amoureux de son son et sa puissance.

C’est plus tard que l ‘ancienne directrice Marie Christine Dubart est venue me proposer de travailler ensemble comme par enchantement après un concert… pour moi, MAUGEIN, c’est comme une famille qui traverse le temps, avec des savoir-faire et des métiers uniques, et un amour des musiciens et de la musique.

Sylvie Pullès

Artiste

Il m’a promis qu’il y en aurait qu’un seul au monde de cette couleur et que c’est moi qui porterait ces couleurs ! J’en suis très honorée.

J’ai appris l’accordéon à l’âge de 7 ans jouant sur d’autres marques. J’ai rencontré Richard Brandao avec lequel le courant est passé.

Je venais de faire mon premier OLYMPIA (en mai 2010) et mon nom et ma notoriété semblaient intéresser la manufacture. J’ai acheté l’un des premiers MARIONITO qui venaient de sortir.

Richard a crée spécialement pour moi l’exclusivité : bleu, blanc, rouge .

Par la suite , j’ai acheté un accordéon Maugein, aux couleurs de la façade de l’Olympia; avec les lettres de feu (jaune, rouge, orange), cet instrument est également unique ; le son aussi, car j’en voulu un particulier. Depuis, le modèle SYLVIE PULLES a été créé par la maison Maugein. Depuis, je joue sur Maugein et j’essaye d’être une bonne ambassadrice pour la marque. Bravo à Maugein et longue et belle vie à la manufacture.

Laure Desbre

Artiste, compositeur

Si j’ai choisi mon accordéon Maugein en 1999, c’est pour sa sonorité, sa couleur, sa fiabilité et le savoir-faire français.

Ce qui me raccroche le plus à cette belle maison, c’est l’Humain avec un grand H et la bienveillance. C’est une équipe vraie et sincère. .

Ils cherchent sans arrêt à améliorer leurs instruments afin de nous satisfaire pleinement. Mon instrument à 20 ans et je peux dire qu’il n’a pas pris une ride.  Nous avons tout fait pour qu’il soit relooké suite à leurs interventions, je peux dire qu’il est mieux qu’avant….et c’est le mien il me ressemble un peu…

Ce sont des instruments avec du coffre qui permettent un réel travail en acoustique très appréciable lorsque nous n’avons pas ou peu de moyen de sonorisation.

Lorsque j’ai parlé de mon nouveau projet jeune public “Paroles De Farfelus” tout de suite, ils ont eu une très belle idée. Ils m’ont proposé de faire la réplique en reproduisant exactement le même look que mon instrument précédent sur un Marionito ce qui donne, c’est certain, une véritable cohérence sur scène.

Bref c’est une maison merveilleuse et je suis fière de pouvoir montrer grâce à vous auprès du jeune public que l’accordéon est un instrument indémodable et vecteur de belles émotions.

Je n’ai qu’une chose à vous dire, MERCI ! 

Sébastien Farge

Artiste, compositeur, formateur

Maugein c’est l’histoire de l’accordéon en Corrèze. C’est un savoir-faire bien ancré et essentiel sur le territoire. Mais c’est aussi l’histoire d’une famille avec ses valeurs, ses croyances que je partage aussi. Vous l’aurez compris je suis très attaché à cette marque qui a su tout donner pour fabriquer des instruments Made in France. Instruments dont je suis fier et qui sonnent !

Étant Briviste je suis particulièrement attaché à mon territoire et à ma région, la manufacture Maugein est implantée en Corrèze depuis plus de 100 ans, c’était donc une évidence pour moi qui débutais l’accordéon (et ma famille) de me rapprocher de cette entreprise.
Donc tout naturellement mon premier accordéon était un Maugein !

Et puis des liens étroits sont nés… et une réelle amitié sincère grandit au fil du temps avec René Lachèze, ancien directeur de l’usine. Cette amitié sans faille avec la manufacture et son directeur continue donc aujourd’hui avec Richard Brandao.

J’ai deux accordéons, un pour le bal musette et un pour les concerts jazz. Pour le jazz j’aime les décors plutôt sobres, donc mon accordéon est noir et même noir mat : une nouveauté de la marque, avec qui j’aime essayer de nouveaux concepts ou design… Le modèle est un « résonance IV ». Pour le bal musette le décor est plus festif, je voulais des couleurs, en fait c’est un peintre qui travaille pour l’usine qui a bien voulu taguer mon instrument. Pour le modèle c’est un 3 voix musette « Amusette » avec un son brillant, vibrant particulièrement bien adapté à la danse. 

J’ai une réelle admiration pour le travail, l’investissement et les valeurs défendues par cette belle entreprise.

 

MAUGEIN-ambassadeur-SEBASTIEN-FARGE(c)Jean-Baptiste-Millot

Bernard RUAL

musicien de bal et orchestre

Les accordéons Maugein sont des instruments de très grande qualité, une valeur sûre. Ils ne sont jamais en panne. Une révision par an suffit.

J’étais bercé au son des accordéons Maugein que ce soit dans les fêtes de village et bals locaux ou en écoutant les disques de Jean Segurel ou Robert Monédieres. Ce son bien particulier me fascinait.

Je suis d’origine Bretonne issu d’une famille de musiciens (un papa professeur d’accordéon et des frères et sœurs musiciens également)
Je suis devenu Corrézien grâce à l’accordéon. En effet, fan de Jean Segurel, mon père correspondait avec lui pour avoir des partitions. Puis à chaque correspondance, Jean Segurel glissait un mot d’invitation à Chaumeil. Mes parents ont donc rendu visite à Jean Segurel en 1973. Tombé sous le charme du pays mais aussi marqué par l’hospitalité des Corréziens, Jean Segurel leur a trouvé un terrain à proximité de son plan d’eau et mes parents firent construire une petite maison de vacances.

Cest tout à fait naturellement que je me suis tourné vers les accordéons Maugein car c’était la marque la plus utilisée dans les Monédières.  Il était adapté aux musettes régionales et au répertoire du Massif Central. Le son Segurel et le son Monédières n’avaient pas de pareil. J’ai joué dans ma jeunesse donc avec un vieil instrument Maugein puis à mon arrivée définitive en Corrèze en 1996, j’ai acheté mon premier accordéon Maugein d’occasion à un célèbre accordéoniste de Chaumeil : François Martini. C’était une vraie fierté pour moi. Il avait le son Ségurel et donc bien adapté aux airs du Pays. Puis j’ai commencé mon activité d’orchestre en 1998. A ce moment là , je me suis rapproché de René Lachaise, patron et figure des accordéons Maugein à cette époque, car le son musette me plaisait également beaucoup. Alors j’ai acheté mon deuxième accordéon d’occasion chez Maugein. Enfin, dans les années 2000, j’ai acheté un autre accordéon Maugein (son musette) petit format. J’ai donc choisi un modèle 60 basses style rétro. Aujourd’hui, j’ai toujours mes deux accordéons favoris (son ségurel et son musette) qui sont devenus mes fidèles compagnons de route.

La maison Maugein basée à Tulle en Corrèze est la seule fabrique d’accordéon en France. La pérennité de cette entreprise est un véritable exploit car la concurrence est dure et je félicite le nouveau directeur, Richard Brandao qui se bat tous les jours pour la sauvegarde de cette entreprise et tout le savoir faire unique en France.

 

Aussi j’observe une grande écoute du directeur et de son équipe pour la conception de l’instrument car les instrument sont 100% personnalisables. On choisit la forme, le son, le décor… C’est une grande force chez Maugein.

Grégory Daltin

accordéoniste Maugein

Mon modèle est le « FREE JAZZ » conçu en 2019

Je suis très heureux de pouvoir avoir comme « compagnon de scène” cet instrument,

Je connais la maison Maugein depuis mes débuts de jeune accordéoniste lorsque j’avais 11 ans. Mon grand-père m’avait d’ailleurs offert un accordéon Maugein modèle Export pour mes premiers temps d’apprentissage. Il y a quelques temps de cela, j’ai proposé à l’équipe Maugein de réfléchir à un modèle d’instrument un peu spécifique avec des particularités propres pouvant me permettre d’aborder avec un même instrument un large panel de styles. Défi relevé…

J’ai, depuis fin 2019, un instrument baptisé « Free Jazz », instrument compact (caisse d’accordéon piano) à convertisseur. Je suis très heureux de pouvoir avoir comme « compagnon de scène” cet instrument, et participer ainsi au soutien d’un savoir-faire d’une des dernières manufactures d’accordéons au niveau mondial à qui je souhaite une belle continuation.

MAUGEIN-ambassadeur-SEBASTIEN-FARGE(c)Jean-Baptiste-Millot
fr Français
X